logo
Revue Juive Nr. 03 12 Ausgabe: Nr. 3 » 11. Mai 2012

Une réalité ou une idée reçue ?

Par Marc-André Chargué, 11. Mai 2012

Pour certains historiens, le sauvetage des Juifs bulgares doit être considéré comme un sujet de fierté
nationale. Dès 1966, Hannah Arendt donne le signal en écrivant à propos de la Bulgarie: «Pas un seul Juif
n’a été déporté, aucun n’est mort de cause autre que naturelle.» Et Tzvetan Todorov, directeur de recherche au CNRS, de s’exclamer en 1999: «Comment expliquer (…) ce merveilleux accomplissement du bien?»
Il est exact qu’aucun des 50 000 Juifs résidant dans la Bulgarie des frontières de 1918 n’a été déporté. Mais c’est oublier les 11 343 Juifs envoyés à la mort en 1943 de Thrace et de Macédoine, des territoires... Mehr...

Les enfants se soignent en riant

Par Philippe Lugassy , 11. Mai 2012
Des docteurs qui se prennent moins au sérieux, des enfants qui oublient momentanément leur maladie. Moins d’angoisse, de stress, de douleurs, de temps d’hospitalisation, c’est le cocktail détonant que propose depuis quelques années l’équipe des Dream Doctors.
Docteur Sababah*(« tout baigne » en arabe) a un nez rouge, un stéthoscope et une petite guitare, il respire enthousiasme et joie de vivre. Difficile de lui arracher un mot. Pour le moment pas question de causer, il a surtout envie de jouer. Il nous guide dans les dédales de... Mehr...

Formation d’un gouvernement d’union nationale Likoud-Kadima

Par Richard Darmon, 11. Mai 2012
Après qu’il eut d’abord convenu, au tout début mai, avec les partis d’opposition de dissoudre la Knesset et d’organiser des élections législatives en septembre prochain, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a finalement conclu avec le parti centriste Kadima un accord politique l’incluant dans sa coalition parlementaire. Laquelle bénéficie donc désormais à la Knesset du soutien, jusque-là jamais vu, de 94 députés sur 120! Ce qui transforme son cabinet de centre-droite en «gouvernement d’union nationale» et annule toute élection anticipée. Plusieurs facteurs sont en fait à l’origine de ces deux revirements successifs ayant abouti à une transformation radicale de la scène politique du pays.
L’accord de gouvernement d’union nationale signé au soir du 7 mai dernier entre Binyamin Netanyahou et Saül Mofaz, le nouveau chef de Kadima, définit quatre grandes priorités: 1) remplacer la loi Tal actuelle réglementant les exemptions du service... Mehr...
» zurück zur Auswahl